• votre commentaire
  • Bonjour à tous et toutes!

    Étant sur le célèbre réseau social Facebook depuis quelques années maintenant, les administrateurs ont commencé à s'amuser à supprimer certains de mes messages, sous prétextes qu'ils n'étaient pas conformes à leurs standards...bad

    J'ai donc voulu quitter cette plateforme en guise de protestation. J'ai alors découvert un nouveau réseau social qui se nomme MEWE qui est pratiquement en tous points identiques à Facebook, mais mes abonnés hésitent à me suivre pour l’instant. Donc peu importe que je quitte Facebook ou non, je tenais à vous informer que vous pourrez dorénavant retrouver tout le contenu de ce que je publie sur Facebook ici sur SURVIVRE AU CHAOS: messages, vidéos, citations, etc.

    Alors que je parte ou que je reste sur Facebook, vous aurez toujours des options pour me retrouver; la balle est dans votre camp comme on dit. Et pour ceux et celles qui sont déjà familier avec le site, restez avec nous, car c'est ici que ça va se passer maintenant!yes

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Bonjour à tous et toutes!

    Voici la seconde partie de ce sujet percutant, suite au texte très réfléchit de Pierre de Châtillon sur son site, dont je mets à nouveau le lien ici. http://www.incapabledesetaire.com/ En passant, si vous vous donnez la peine de fouiller un peu, vous y trouverez des trésors d’informations concernant ce qui se prépare…

    Donc, voici le texte de Pierre écrit en orange, suivi de mes commentaires et réflexions écris en rouge. Bonne lecture et si ça peut vous inspirer!

     

    Texte de Pierre de Châtillon : «  Ça m’a pris du temps à comprendre. Je dois vivre avec. Feu et eau de l’astrologie et de l’alchimie ne signifient pas ce que nous modernes croyons. À cette époque, il n’y avait pas de mot pour exprimer le froid, il était inclus dans le mot  « eau ». – Dans un monde ou la chaleur est omniprésente, il n’y a que l’eau qui apporte fraîcheur. Ce n’est pas l’eau que nous aurons, mais le froid. 

    Surveillez les dirigeants de la planète, ils sont partis en fous. 

    Bon tu vis en ville, combien de temps demeures-tu en place si l’électricité manque? Il y a fort à parier que tu demeures à Montréal et toute l’eau de l’île parvient par des pompes. Sans électricité, tu revis exactement le drame du verglas. Au bout d’une semaine, la situation est difficile à vivre. Après deux semaines, les vieux meurent dans les logements. Et encore le territoire frappé par le verglas était limité, la cause était connue et les forces de police étaient partout. Imagine maintenant que la situation soit encore plus grave. L’électricité manque partout. Une semaine, deux, un mois, deux. Plus d’eau, plus de pétrole, plus de propane, plus de transport de marchandises, plus de télécommunications, plus de médias, même les policiers et les pompiers et les infirmières et les médecins ne penseront qu’à retourner chez eux pour s’occuper de leur famille.

    Tu crois vraiment que tu as les ressources pour survivre deux mois dans ton 3 ½? Après 3 mois, la plupart des usines sont incapables de repartir. L’eau courante ne fonctionne plus. Des maisons brûlent un peu partout et des groupes de vilains armés se promènent dans les rues commettant des crimes en toute impunité. Les morts ne se comptent plus dans les villes. La ville ne sera plus jamais comme avant! – La campagne ne sera pas mieux. Les problèmes vont être très différents, mais tout aussi sauvages. S’il n’y a pas de pétrole, ils auront besoin de mains qui ne viendront pas pour sortir les légumes de la terre, pour aller chercher l’eau au ruisseau. Que vont-ils faire lorsque 90% de leurs terres seront impropres à la culture? Ou que le feu ait brûlé tous les arbres de la région? S’il y a un minimum de service qui se donne dans les endroits plus densément peuplés, il n’y en aura aucun en région. Crois-tu vraiment que tu vas continuer à avoir ton chèque de retraite ou d’aide sociale?- Oh, il va y avoir un grand réveil. Il y a devant nous des évènements qui vont secouer tout le monde. Encore du jamais vu. Encore des records. Le grand réveil, mais le grand réveil pour tout le monde. Il sera trop tard. Les files d’attente seront infinies. - Le groupe est essentiel. C’est la seule façon d’avoir les bonnes ressources au bon endroit, de l’équipement, des structures capables de remiser des nécessités, un point de chute où il y aura des gens connus au bout, des installations capables de poursuivre adéquatement de la culture, une réserve de pétrole, une génératrice, des armes pour se défendre.

    Est-ce que la situation sera aussi pire que je la décris? Les descriptions anciennes le sont. La situation est mauvaise, tous peuvent le constater. Il y a un point de rupture. Un moment où un bouquet de vulnérabilités inhérentes à nos sociétés se manifestera lourdement. L’électricité en est une de ces vulnérabilités. Avec les contagions et les contaminations de territoire, l’électricité est fondamentale partout. Elle touche tous les recoins de nos vies. Sans elle, notre vie change du tout au tout en un instant. Tous les ingénieurs électriques de la planète se sont défoncés dans le dernier siècle pour faire des réseaux électriques redondants et fiables, résistant aux intempéries diront-ils. Mais pas à ces intempéries-là. Et si des vents record jetaient tous les équipements de distributions et les éoliennes au sol? Le pétrole est une autre vulnérabilité. Il y en a de nombreuses. Laquelle de ces failles se manifestera en premier au point de rupture? Attendrons-nous longtemps? 

    Tu vois le différentiel de température d’une journée à l’autre, ou encore entre le jour et la nuit? C’est significatif de notre position en relation avec l’alignement. Plus la terre approche d’une extrémité ou de l’autre de l’alignement, plus nous obtenons un différentiel important. C’est un symptôme de l’énergie qui nous frappe.  

    - « …mais qu’est-ce qu’il y a de pire que le climat? » - Tu n’es pas désiré. »

    Voilà le texte percutant de Pierre qui porte vraiment à réfléchir, car il nous amène à la question suivante : « Si vraiment tout s’effondre dans un avenir très proche, comment faire face à la situation? Y aura-t-il des moyens de survire et de s’en sortir?

    Ça fait déjà un bon moment de beaucoup de personnes avisées, comme moi mais pas seulement moi, des dizaines en fait, avertisse que quelque chose de majeur va se produire bientôt, mais les sceptiques diront toujours : « Oui, oui, on le sait, mais rien n’arrive… ».

    Alors, regardez une chose importante qui va vous mettre la puce à l’oreille en ce moment et vous allez comprendre : LE CLIMAT! 

    Et je ne parle pas ici du climat qui est trafiqué par Haarp ou je ne sais quoi, même si c’est vrai. Je parle ici de ce que Pierre de Châtillon appelle l’Astro-Climat; c’est-à-dire le climat influencé par les planètes.

    Et afin de mettre la cerise sur le sundae, voici le 3è et dernier message de Pierre, celui concernant le signe avant-coureur de l’effondrement de notre civilisation :

    « Nous avons été chanceux, ou béni des dieux. L’apparition de la gigantesque comète bleue était une avant-première sous l’augure de la valse des planètes. La comète n’est pas une cause, mais une conséquence de la réalisation du grand alignement. Cet alignement s’est complété quelques semaines, vous avez vu les conséquences. Dans les légendes des anciens Hopis, cette étoile était nommée Katchina et elle était le présage d’un renouvellement du monde.

    Katchina va revenir à Noël 2018 sinon 2019. Elle sera le signe que tout commence. La vague de froid qui va s’ensuivre va durer 33 ans. Elle va abaisser la température globale de la Terre de 10° en quelques semaines et amplifier à l’excès tous les phénomènes météorologiques, comme nous ne les avons jamais vus. Elle va affecter les cultures sur l’ensemble de la planète. Plus rien ne va pousser. Les prix des aliments et de l’énergie vont exploser. C’est cette vague de froid qui va pousser les réfugiés du climat vers la ceinture équatoriale où ils feront face à des menaces insoupçonnées encore plus grandes.

    Voulez-vous survivre ou vivre? Si vous n’êtes pas organisé, vous allez souffrir. Ce sera votre choix et nous vivrons tous avec, Got it?  On ne joue plus. Dès que cette chose réapparait dans notre ciel, je passe à une nouvelle vitesse. Un plan de survie doit être aménagé et rapidement.

    Je ferai une conférence Skype bientôt. »

    Voilà! Un homme avertit en vaut deux!

    La force sera celle du groupe. Si vous êtes seul et isolé, vos chance seront minces, à moins d’être super bien organisé et encore…

    Réfléchissez à tout cela. Il vous reste encore un peu de temps pour vous décider…


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires